Il est agréable de constater qu'à chaque fois où la Patrie est en danger, les clivages politiques s'estompent. Et on ne parle plus de "droite" ou "gauche" mais de patriotes. Le Mouvement Non-2005, par exemple avec Messieurs Pierre Messmer et Max Gallo. (http://www.non-2005.org )

Il n'y a que ceux de la peste rouge (les communistes) qu'on n'a pas encore bien entendus. Mais le cul entre deux chaises, ils connaissent : pro-nazis jusqu'à ce que leur " " paradis soviétique "" soit envahi, et après, on ne sait pas trop.

Oui à l'Europe des Patries. Non au conglomérat de merde.

Yes in Europe of the Fatherlands. Not with the conglomerate of shit.

Ja in Europa der Vaterländer. Nein zum arget Scheiße konglomerat.

Sì all'Europa delle patrie. Non al conglomerato di merde.

Sim à Europa das Pátrias. Não ao conglomerado merde.

Jawoord in Europa van het Vaderland. Niet aan het conglomeraat van stront.