Demain matin, un nouveau départ pour mon "vol au dessus d'un nid de coucous"......

Quelques vers, dédiés à mes Amis, une strophe pour vous rassurer; dans ma tête, ce n'est pas la cata-strophe : pour mieux en apprécier la beauté des mots

Tu me liras à la manière et dans le ton de ce cher Nougaro :

(en rimes appuyées et rythme chaloupé).

« Je veille à rester encore et résolument autant pugnace

envers les comportements, envers moi, dégueulasses.

Au fronton de ma conscience, il y a toujours Banque de France                      

Même si des circonstances ont mis, dans mon coeur, un goût  d'oeuf rance.

Tout cela m'inspire, pour le moment, ce petit discours imprégné d'humour,

Car, et c'est pour tous une grande chance, il me reste toute mon intelligence.