14 août 2005

J'ai lu un poème de la poétesse russe Anna Akhmatova qui correspond bien à ce que je ressens, le voici : L'or se couvre de rouille, l'acier tombe en poussière, et le marbre s'effrite. Tout est prêt pour la mort. Ce qui résiste le mieux sur terre, c'est la tristesse, et ce qui restera, c'est la Parole souveraine.
Posté par Francis à 05:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]