Les euphémismes, expression des néo-précieuses ridicules

Je constate que beaucoup ne savent plus parler ou écrire correctement, sans pouvoir être exhaustif, j'ai, avec mes moyens intellectuels très défaillants suite à ma maladie..., (chut, je ne peux pas en dire plus), établi une liste des euphémismes ridicules.

le non-voyant : pour ne pas dire aveugle, alors que ce n'est pas une maladie honteuse.

le mal-voyant : le presqu'aveugle.

le non-entendant et le mal-entendant : remplacer l'oeil précédemment cité par l'oreille.

les gens du voyage : pour ne pas dire gitans (dans le cas d'affaires de droit commun) alors que les "gens du voyage" ne sont pas constitués que de gitans.

les israélites : pour ne pas dire juifs, alors que cela n'a vraiment rien à voir. Le juif relève d'un groupe ethnique alors que israélite a rapport au religieux.

Mais le fin du fin : et je l'ai entendu, et certainement vous aussi, c'est quand noir est remplacé par "black" pour désigner les personnes dont c'est la couleur de peau. Mes activités me mettent en relation avec ces personnes. Ce sont les premiers à trouver ridicule cette manie. Et de me rappeler Léopold Sedar Senghor, chantre de la négritude.